Les Visites

Longue de moins de 30 km et forte de dix villages, l’Île de Ré est une destination de vacances idéale qui se visite à pied ou à vélo.


L’ile de Ré, petit territoire aux grandes richesses

Moins de 30 kilomètres de longueur pour 5 kilomètres au point le plus large et 70m au plus étroit !

Cadette des quatre îles de Charente-Maritime, l’Ile de Ré vient après Oléron et ses 30 kilomètres, mais devance ses sœurs Aix et Madame, finissant quatrième au classement des plus grandes îles de France métropolitaine derrière la Corse, Oléron et Belle-Ile en Mer.

Outsider par la taille, Ré La Blanche n’a peur de rien quand il s’agit de confronter sa beauté à d’autres îles, même bien plus lointaines !


Du Sud au Nord, mille et une découvertes

A peine 3 kilomètres séparent Ré la Blanche du continent et de La Rochelle. Et pourtant, c’est un univers singulier qui attend ceux qui empruntent le pont inauguré en 1988.

Véritable prouesse technique, le Pont de Ré s’élance vers le ciel en une courbe ascendante et ménage ses effets. Car en son point le plus haut, il ouvre sur un autre monde. Pendant un court instant, suspendu entre ciel et mer, le regard embrasse une vue inoubliable.  Saisissante, l’Ile de Ré s’étale langoureusement au soleil de l’été, plate terre à la silhouette de légende lorsqu’elle émerge des brumes qui parfois l’entourent. Nous voilà entrés dans une autre dimension.

Vue du pont, Ré la secrète entretient son mystère. Mais à celui qui part à sa rencontre et saura la respecter, elle donne tout.

10 villages, 10 personnalités

De Rivedoux aux Portes, de Sainte-Marie à Ars en passant par Le Bois-Plage, La Couarde, La Flotte et Saint-Martin la capitale, sans oublier la presqu’île de Loix, les dix communes de l’Ile de Ré ont chacune leurs atouts. Et si le Sud de l’île, de par sa proximité avec le continent, est celui où l’urbanisation est la plus dense, le Nord semble un sanctuaire naturel protégé par l’emblématique Phare des Baleines. Du somptueux fier d’Ars à la précieuse réserve de Lilleau des Niges, en passant par de célèbres plages bordées de forêts et pinèdes, le Nord invite à la contemplation.

Histoire et patrimoine

Riche d’une longue histoire remontant au Moyen-Age, longtemps assaillie par un contexte militaire invasif qui forgea la personnalité de ses habitants autant que la structure de ses villages, Ré conserve du passé des vestiges auxquels elle tient, et continue de cultiver son jardin et ses valeurs.

Les amateurs d’histoire et d’architecture apprécieront la diversité du patrimoine insulaire allant d’édifices religieux telle l’Abbaye des Châteliers, à des constructions militaires remarquables comme le Fort la Prée et les fortifications Vauban, ou des souvenirs de guerre bien plus récents avec les restes d’une batterie d’artillerie Karola.

Mais ici le patrimoine est aussi naturel. Ecrite dans les vignobles et les marais salants aussi sûrement que dans les pierres, l’Histoire se révèle en promenade et dans trois musées incontournables : l’Ecomusée du Marais salant à Loix,  le Musée du Platin à La Flotte,  et bien sûr le Musée Ernest Cognacq-Jay à Saint-Martin.

Ainsi munis de quelques connaissances, les visiteurs apprécieront d’autant la vue imprenable du Phare des Baleines, qui emmène loin le regard et les rêves…

Saint-Martin, village capitale

Séjourner à Saint-Martin, c’est choisir de se nicher au cœur battant de l’Ile, là où passé et présent se confondent. Dans les remparts de Vauban qui enserrent le village dans les bras d’une étoile, chef d’œuvre classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, mais aussi au gré des venelles, où de belles surprises attendent les promeneurs. A ne pas manquer, la Vinatrie, singulière maison à colombages aux volets rouges, et bien sûr le prestigieux Hôtel de Clerjotte devenu musée, qui apporte au Parc de la Barbette une touche de noblesse.

Saint-Martin, c’est aussi un port incomparable, où se concentre été comme hiver la vie du village. Bordé de terrasses où il fait bon flâner, caressé en toutes saisons par la merveilleuse lumière îlienne, le port martinais est de ces lieux rares qu’on n’oublie pas.

Pour finir, il ne reste plus qu’à savourer la vue ! Celle qui s’offre aux regards une fois grimpé l’étroit escalier du clocher de l’Eglise, lorsque Ré l’enchantée et les tuiles roses des toits s’embrasent dans les ors du couchant.

Ancienne demeure du Seigneur de l’île édifiée au XVIIIème siècle, tout comme la maison d’armateur qui la prolonge aujourd’hui, La Baronnie Hôtel & Spa**** est la complice idéale de l’Histoire de Ré.

Dans le silence joyeux de ses jardins y  flotte un peu de l’âme d’un territoire qui n’en finit pas de conquérir le cœur des hommes…